Les moments les plus gênants de la carrière de Tiger Woods

Par le 23 octobre 2014
email
Print Friendly and PDF

Le meilleur joueur contemporain est aussi un sacré gaffeur en dehors du parcours et plus rarement sur le parcours. Qu’on s’entende bien, MonsieurGolf ne souhaite qu’une chose, le revoir en pleine santé et soulever un trophée.

 

L’attaque au Hot Dog

Durant le dernier tour du Frys.com Open 2011, un spectateur lança un hot dog en direction de Tiger Woods. Le projectile termina sa course à 5-6 mètres du Tigre imperturbable. Le fautif a bien sûr été arrêté.
hot dog

La socket et l’homme au cigare

Ryder Cup 2010, égaré dans le rough, Tiger tape son chip plein tube. Une socket immortalisée au plus près par un appareil photo. Ce cliché va également rendre célèbre le spectateur grimé en Miguel Angel Jimenez situé derrière à la gauche de Tiger.

Socket_camera

L’abandon au Players

Comme 2014, 2010 fût l’année des retours ratés pour Tiger Woods. Hors course pour la victoire lors du dernier tour du Players, l’ex-n°1 prend la tangente après s’être blessé sur le trou 7 après un coup de fer…

Abandon_Players

Le « Bootyism »

Lors de son discours public d’excuses, Tiger Woods s’était dit adepte du bouddhisme. Une affirmation qui n’a pas tardée à être détournée en « Bootyism » dans le ciel d’Augusta lors du Masters 2010. (Booty signifiant fesses en anglais très familier)

Bootyism

Nike qui ressuscite son père

Dans sa quête de rédemption, les sponsors qui n’ont pas lâché Tiger n’ont pas tous été super adroits, à commencer par Nike. Dans ce spot publicitaire, on pouvait entendre la voix de son défunt père Earl lui faisant la morale sur ses infidélités.

Earl_voice

Lâché par l’institution « Masters »

Patron du Masters et de l’Augusta National, Billy Payne symbolise à lui seul l’establishment du golf américain. Lui non plus n’avait été tendre lors du retour de Tiger pour son premier Majeur depuis ses affaires extra-conjugales : « Notre héros n’a pas réussi à tenir son rôle de modèle qu’il avait pour nos enfants ». Des mots prononcés par un homme qui n’a autorisé qu’en 2013 les femmes à être membres de son prestigieux club. Lui aussi avait peur d’être tenté peut-être ?

Billy Payne

Le discours d’excuses

Sans doute l’exercice de com’ le plus gros grotesque de ces dernières années. En février 2010, trois mois après le début du scandale, Tiger Woods refait son apparition pour prononcer un discours d’excuses. Dix minutes de repentance qui ont permis à la plupart d’entre nous d’apprendre l’existence de clinique de désintoxication sexuelle.

Apology

La maîtresse qui déballe tout

Après cette fameuse nuit de novembre, les maîtresses de Woods sont toutes sorties du bois une par une. Parmi elles, Jamie Grubbs est sans doute celle qui a lui a causé le plus de tort. De mèche avec le tabloïd US Magazine, la serveuse a rendu public quelques 300 textos et messages vocaux plus que compromettants pour le célèbre golfeur. Des fuites dont les réseaux sociaux se sont délectés.

Grubbs

Accident de voiture

Le 27 novembre 2009 à 2h30 du matin, la vie de Woods a connu un tournant, une escalade. Après la découverte de ses infidélités, Tiger poursuivi par sa femme club en mains, empoigne son 4X4 géant, heurte une bouche d’incendie et va s’encastrer dans l’arbre de son voisin. Deux jours plus tôt, les rumeurs d’infidélités avaient déjà commencés à fuiter. Ci-dessous la vitre arrière laisse admirer la vitesse de swing de son ex-femme Elin Nordegren.

Escalade

Hué par son université de Stanford

Il y a quelques jours, Tiger a été applaudi lors du discours d’intronisation de son ami Notah Begay III au Hall of Fame de l’Université de Stanford. Lors de son intronisation fin 2009, à la mi-temps d’un match de son université, Woods avait lui été hué alors que sa fille de deux ans l’accompagnait. Pour la première fois, il avait mesuré l’impact de ses frasques sur un public autrefois acquis à sa cause.

StanfordBoo

Donne m’en 5…ou 6…disons 5 et demi

La fameuse balle Nike qui reste en suspension au Masters 2005 sur le par 3 du 16. Un birdie décisif lors de la conquête de sa 4e veste verte. Portés par l’euphorie, Steve Williams et Tiger Woods échange l’un des high five les plus désynchronisés de l’histoire du sport. Les deux hommes se désynchroniseront définitivement en 2011, non sans avoir remporté 13 Majeurs ensemble.

high5

Steve Williams, l’arme anti-flash

Quand il est précis, en revanche Steve Williams est assez radical. En 2004 à l’US Open, le cadet de Tiger confisque un appareil photo à un spectateur…officier de police dans la vie. En 2002 au Skins Game, le bouillant Néo-Zélandais avait déjà jeté un appareil photo dans un lac. Le fautif avait eu le malheur de déclencher pendant le swing. Amateurs de photos et de golf, dormez tranquille, Steve Williams a pris sa retraite cet été.

Appareil_photo

La « Streakeuse » de Carnoustie

Et qui sait si l’addiction de Tiger n’a pas commencé ce jour-là ? En 1999 à Carnoustie, Tiger lit son putt jusqu’à ce qu’une spectatrice débarque devant les yeux innocents de ce jeune homme d’à peine 23 ans. Elle embrassera Tiger sur la joue avant d’être redevable d’une amende de 160$. Cette chère Yvonne Robb a beau eu se démener, la star de cet Open Championship 1999 restera Jean Van de Velde.

Streaker

Humour potache au grand jour

Comme le confirme Hank Haney dans son livre, l’humour de Tiger Woods est assez proche de celui de Jean-Marie Bigard. Les média ont pu en avoir un aperçu lors qu’en 1997 Tiger Woods donna une interview assez potache au magazine masculin GQ. Critiqué, moqué malgré ses 21 ans, cet entretien et les commentaires qui ont suivi donneront la tonalité des relations du joueur avec la presse : MAUVAISE

GQ

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

1 Commentaire

  1. Vincent

    28 octobre 2014 at 22 h 27 min

    Nous faisons tous des erreurs car nous ne sommes QUE des humains.
    Qui d’entre-nous a eu une vie parfaite ?

    Les moindres faux pas de Tiger WOOD sont remarqués et amplifiés par les médias.
    Cela ne lui retire en rien tout son talent.
    Pour moi il restera un très grand Monsieur dans toute l’histoire du golf mondial.
    Il a été…
    il est …
    et il sera …

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.