Open de Saint Omer – Un Coréen aux commandes

Par le 15 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Comme prévu les conditions de jeu se sont corsées lors du deuxième tour de l’Open de Sain-Omer,  le vent s’est copieusement renforcé rendant les occasions de birdie plus rares que la veille. Le Coréen Kim Sihwan en a profité pour prendre la tête avec une carte de 68, ce qui lui donne un coup d’avance sur le Sudaf Darren Fichardt et trois sur les anglais Simon Wakefiel et Adam Gee.

Sihwan Kim déroule

Pour les aficionados du Challenge Tour ce n’est pas une si grosse surprise tant le jeune Coréen de 24 ans impressionne pour sa première saison sur le vieux continent. Une décision culotté pour Kim et ses deux compatriotes Byeong Hun An et Todd Baek de sortir du traditionnel circuit des joueurs asiatiques qui commencent par faire leurs preuves sur l’Asian Tour avant de s’exporter en Europe ou aux États-Unis pour les meilleurs d’entre eux. Pas de demi-mesure pour Kim qui a l’ambition d’arriver rapidement en première division Européenne après son passage universitaire aux US.

Toujours est-il que nous avons assisté à un one man show de la part du Coréen qui n’a concédé que trois bogeys sur ses deux premiers tours, 67 (-4) hier puis 69(-2) aujourd’hui, suffisant pour prendre la tête du tournoi.

Les poursuivants au contact

Derrière Kim, on ne chôme pas, même si très peu de joueurs ont réussi à enchainer un deuxième tour consécutif sous le par, contrairement au Sud Africain Darren Fichardt (68/69). D’autres joueurs pointent également sous le par dont Simon Thornthon (-2), Will Besseling (-2) mais c’est déjà 4 coups derrière l’homme de tête.

 Les français en demi-teinte

On attendait beaucoup de Anthony Snobeck après une première journée parfaite (69) mais le Lyonnais n’a pas réédite aujourd’hui, il joue +2 pour un score total dans le par. Beau sursaut d’orgueil de la part du basque bondissant Michael Lorenzo Vera et de Guillaume Cambis qui s’offrent le luxe de rester jusque dimanche au profit d’une deuxième ronde solide dans le par. C’est mieux encore pour Christophe Brazillier qui passe le cut grâce à une carte de 69 (-2). En revanche c’est l’explosion en vol pour Adrien Bernadet (+10),  Julien Grillon (+10) et François Delamontagne (+11).

La météo humide cet après midi devrait laisser place à une journée sèche demain mais le vent devrait se renforcer à nouveau et obligera les joueurs à garder les balles sous la cime des arbres et rendre le putting encore plus aléatoire sur les greens patinoires de Saint-Omer! Bref, du beau spectacle en perspective.

[box type= »download »] Site officielLeaderboard Tee Times[/box]

A propos de Olivier DOAN