Reed, champion des champions à Hawai

Par le 13 janvier 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- AFP Patrick Reed Hawaii trophy

Après une période de moins bien Patrick Reed a renoué avec la victoire lors du Hyundai Tournament of Champions. Avec quatre succès à 24 ans et demi, le joueur américain figure désormais en bonne place dans le livre des records…ce qui n’est pas pour lui déplaire.

« Je pense faire partie des cinq meilleurs joueurs au monde ».

Depuis cette déclaration après sa victoire au Doral, Patrick Reed s’était surtout signalé par son manque de résultat (2 Top 10) et par son « Chuuut » asséné à l’index au public de Gleneagles pendant que ses collègues de Ryder Cup s’écroulaient. Une Ryder Cup où il avait d’ailleurs été l’un des rares à surnager malgré l’adversité.

Mais l’adversité Patrick Reed adore. La preuve avec cette victoire au tournoi des champions qui a longtemps paru se jouer entre Jimmy Walker et Hideki Matsuyama puis Jason Day. C’est finalement Walker qui le poussera jusqu’au playoff avant de se faire lui-même crucifier par un putt de 6 mètres, le 2e plus long rentré par Reed cette semaine.

« Je n’ai pas très bien putté cette semaine. Je n’ai pas joué mon meilleur golf. Ma grande force a été de toujours rester mentalement dans le tournoi »

Gagner sans avoir à jouer son meilleur golf. Ca ne vous rappelle personne ? Si vous hésitez à faire la comparaison, Patrick Reed se charge de la faire pour vous tous les dimanches en se parant de rouge et de noir.

« Etre meilleur en Majeur »

En effet, même s’il est dans les temps de passage des meilleurs joueurs du monde (voir encadré), son année 2014 reste marquée par ses échecs répétés en Majeur : 2 cuts ratés et une 35e place en guise de meilleur résultat à l’US Open.

« Après ma victoire au Doral (en mars), ma préoccupation était surtout de m’assurer que ma femme et mon futur bébé allaient bien. J’avais moins l’esprit au golf. Je sais qu’il me reste beaucoup de travail. Je veux être performant en Majeur. Les WGC et les Majeurs, c’est à ça qu’on mesure une carrière, et j’ai déjà un WGC. J’aimerais aussi améliorer mon pourcentage de Top 10, être plus régulier ».

S’il n’est pas encore au niveau d’un Matt Kuchar concernant les Top 10, le désormais 14e joueur mondial présente un profil assez unique, celle d’un joueur sans peur, capable de sortir les coups qu’il faut au moment crucial. Son approche magique en playoff à Greensboro en playoff face à Jordan Spieth ou encore son coup de wedge rentré pour eagle sur le 16 ce lundi.

Après, il y a ce côté grande gueule. Celui qui ne perd jamais une occasion de dire qu’il croit en lui. Est-ce si dérangeant dans ce sport où aucune tête ne dépasse et où la plupart des joueurs se voient moins forts qu’ils ne le sont vraiment ?

Patrick Reed, lui, s’en moque, il engrange….

Les records de Patrick Reed :

– A 24 ans et 5 mois, il devient le joueur de moins de 30 ans le plus titré sur le PGA Tour avec 4 victoires derrière Rory McIlroy (25 ans), intouchable avec 9 victoires
– A 24 ans et 5 mois, seuls Tiger Woods (20), Rory McIlroy (6) et Sergio Garcia (5) avaient fait mieux que lui en termes de victoires sur le PGA Tour.
– 4e victoire sur le PGA Tour mais surtout 4e victoire sur ses 35 derniers tournois

LEADERBOARD TOURNAMENT OF CHAMPIONS

(Credits Photos : AFP)

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.