Steve Williams sort de sa retraite pour aider Adam Scott

Par le 2 juin 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- Getty Adam Scott Steve WilliamsAprès un début de saison 2015 décevant, Adam Scott a convaincu Steve Williams de sortir de sa retraite pour l’accompagner de nouveau sur le parcours.

N°1 mondial il y a un an, Adam Scott pointe désormais au 12e rang mondial. Après une bonne 4e place au Doral début mars, l’Australien reste sur sept tournois sans le moindre Top 20.

Toujours solide du tee au green (6e meilleur sur le PGA Tour), le vainqueur du Masters 2013 pointe à la 191e position au putting…sur 204 joueurs classés.

Ses allers-retours entre putter court et long putter ne l’ont certainement pas aidé. Un problème qu’il a tranché le mois dernier en affirmant qu’il restera ancré à son long putter jusqu’à l’interdiction du troisième point d’ancrage en janvier 2016. Ce n’était doc qu’une partie du problème pour Adam Scott.

Steve Williams, un boost pour la confiance ?

Toujours dans la même logique, le joueur de 34 ans semble pressé de revenir aux ingrédients qui ont contribué à faire de lui le meilleur joueur du monde. Une recette dont fait bien sûr partie Steve Williams :

« Steve avait dit qu’il ne caddeyerait plus en 2015 donc il a fallu être convaincant. Je suis très content qu’il ait décidé de m’aider. Nous avons connu de belles victoires ensemble, je suis donc impatient de revenir sur les parcours avec lui ».

Exit donc Mike Kerr qui n’a guère convaincu.

US Open, Open Britannique, WGC Bridgestone et PGA Championship, tels sont, pour le moment, les quatre tournois sur lesquels le duo sera reconstitué. Un binôme que l’on avait plus vu à l’œuvre depuis le Tour Championship 2014.

Si jamais cette solution d’urgence devait fonctionner, il serait alors temps de se pencher de nouveau sur l’impact de Steve Williams sur les joueurs qu’il accompagne.

Ex de Raymond Floyd et surtout de Tiger Woods avec qui il a notamment remporté treize Majeurs, le Néo-Zélandais de 51 ans a peut-être l’occasion de faire taire les sceptiques qui ne le voient QUE comme une grande gueule capable de détrousser un appareil photo en 30 secondes.

Lecture des greens, connaissance des parcours, charisme…ses qualités en font peut-être le meilleur cadet de l’histoire. On ne reste pas aux côtés de Tiger pendant 13 ans pour rien.

Si Adam Scott y met du sien, Stevie (surnom qu’il déteste) pourra sortir par la grande porte avant de retourner se consacrer à sa passion des courses automobiles.

 (Credits Photo : AP)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.