Tiger Woods se retire de la compétition…temporairement

Par le 11 février 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- getty Tiger Woods disapointed

Une semaine après son abandon à Torrey Pines, Tiger Woods a annoncé qu’il se retirait de la compétition « le temps de retrouver un niveau de jeu compétitif ». Le peut-il seulement ?

Fin de carrière. Pour certains observateurs la formule n’est plus taboue pour qualifier la période actuelle de Tiger Woods.

Sur ses dernières sorties, l’ancien n°1  mondial cumule deux abandons, trois cuts ratés, une 69e place et une dernière place lors de son tournoi le Hero World Challenge. Victime de yips au petit jeu, Woods a même signé lors du 2e tour à Phoenix son pire score en tant que professionnel (82) alors même « qu’il se disait en pleine possession de ses moyens physiques ». Que ce soit en termes techniques ou physiques, l’apport de son nouveau coach Chris Como ne laisse entrevoir aucune amélioration pour le moment.

Il semble très loin le temps où l’Américain assenait en conférence de presse le fameux « W » (win=victoire) comme seul objectif plausible de sa semaine de tournoi. Une compétition qu’il retrouvera « quand son jeu sera prêt (…) j’aspire à retrouver mon meilleur niveau » dit-il dans son communiqué .

Rory McIlroy le pousse-t-il vers la retraite ?

Interrogé à Dubai en 2007 sur le moment de sa retraite Tiger avait assuré qu’il se retirerait le jour « où son meilleur niveau serait insuffisant pour battre les meilleurs ». A l’heure actuelle, la référence c’est Rory McIlroy et ses drives de 300 mètres pleine piste. Le petit stinger à 2-80 ne fait plus le poids et ne le fera sans doute plus jamais.

Remonté de la 58e place à la 1ère en 2013, Tiger Woods est aujourd’hui 62e joueur mondial. Son pire classement depuis octobre 1996. Peut-il reproduire ce come-back ? Rien n’est moins sûr.

En effet, la « régence » est aujourd’hui assurée par un McIlroy beaucoup plus consistant que lors du précédent retour du Tigre au sommet. Cela effraie sûrement Tiger qui, à l’heure actuelle, s’imagine mal rivaliser avec le Nord-Irlandais que ce soit au Honda Classic dans trois semaines et bien sûr à Augusta début avril.

Tiger Woods toujours trop pressé ?

Le Masters. Cette échéance est bien sûr dans tous les esprits. Mais l’horizon à deux mois semble déjà trop long pour Tiger qui semble, comme toujours, dans la négation de ses problèmes, qu’ils soient techniques et/ou physiques :

« J’aimerais bien jouer le Honda Classic (ndlr : dans deux semaines), un tournoi qui a lieu chez moi et qui m’est cher. Je n’y serai que si mon jeu est adapté à la compétition sinon ça ne serait juste pour personne. Dans tous les cas, j’espère revenir très bientôt ».

Très bientôt…Certes le fameux déclic au practice est toujours possible mais pour un joueur capable de faire une dizaine de chips grattés en quatre jours, le chantier ne semble pas à la mesure de l’horizon qu’il évoque à demi-mot (pour rassurer les sponsors ?)

L’été dernier, Woods avait déjà hâté son retour pour jouer au Congressional (69e). La farouche volonté de jouer le World Challenge début décembre n’a pas été une franche réussite non plus (dernier)

L’objectif de Tiger reste clair : Gagner 4 fois sur le PGA Tour pour battre le record de Sam Snead et surtout remporter les 5 Majeurs qui lui permettraient de dépasser Jack Nicklaus.

Même si le discours reste décidé, se donne-t-il vraiment les moyens de l’atteindre ?

Le golf est-il toujours la priorité de Tiger Woods ?

Levé dès 6 heures du matin à ses plus belles heures. Le Tigre a semble-t-il mis la pédale douce, et pas seulement au niveau de la musculation.

A la suite de sa semaine désastreuse à Phoenix, c’est en bas des pistes de ski que l’on pouvait voir Tiger encourager sa compagne Lindsey Vonn. Ironie du sort, la skieuse américaine gravement touchée au genou a elle réussit son retour à la compétition…s’adjugeant même le record de victoires en Coupe du Monde.

-c- getty Woods Vonn Ski

Père de deux enfants, personne ne peut reprocher à Tiger de s’impliquer dans une vie privée qu’il s’astreint à reconstruire depuis ce malheureux jour de novembre 2009. Quelqu’un d’aussi extrême que lui peut-il courir ces deux lièvres à la fois ? La question mérite d’être posée.

Dans ce contexte, la légende Woods a-t-elle encore des chapitres devant elle? En tant qu’amoureux du golf c’est tout ce que l’on souhaite et bien que le faisceau d’indicateurs soit négatif, sous-estimer ce personnage est peut-être la dernière chose à faire.

A part ça cette semaine c’est Pebble Beach…15 coups d’avance il y a 15 ans, c’était qui déjà ?

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

2 Commentaires

  1. MERCIER

    19 février 2015 at 0 h 19 min

    Comme d’habitude les propos journalistiques jouent les visionnaires…ou est le temps ou le journaliste rapportait ce qu’il avait vu et ou entendu.
    Aujourd’hui, c’est une dérive de supputations, de sous entendu pour faire sois vendre, soit de l’audimat. L’intérêt n’y est plus.

    • Hervé MARQUES

      3 mars 2015 at 12 h 51 min

      Bonjour, je viens de prendre connaissance de votre commentaire. Si jamais, vous avez décelé une part de Nostradamus dans mon écrit c’est que je dois retravailler la forme. Comme vous le dîtes, même si nous sommes contraints par le clic, par l’audimat, je ne me laisserai jamais aller à des paris à la petite semaine. Pratique qui ne rîme à rien dans la journalisme sportif et dans le golf en particulier. Singh et Goosen la semaine dernière, Harrington cette semaine, croyez-moi, j’ai assez de recul pour ne pas m’avancer si je puis dire. Tout comme vous, je déplore cette dérive du métier qui consiste à faire des paris dans une phrase et à se couvrir sur celle d’après. Dans cette article sur Woods, je ne me base que sur des faits, des chiffres et pose qqles questions rien de plus. Merci de votre lecture et de votre commentaire. Cdt, Hervé Marques

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.