Tour Championship : Furyk rugit, Tiger flanche

Par le 22 septembre 2012
email
Print Friendly and PDF

Si Jim Furyk est aussi motivé par les 10m$ que par la Ryder Cup, ça risque de faire très mal aux Européens la semaine prochaine. Déjà vainqueur du jackpot il y a deux ans sur ce même parcours d’East Lake, le vétéran américain a pris la tête de ce Tour Championship à l’issue de la deuxième journée grâce à une carte canon de 64 (-6). Derrière, le 68 de Rory McIlroy permet à ce dernier de prendre un petit avantage sur un Tiger Woods en difficulté (73).

 

Pas de McIlroy ni de Woods dans les 5 premiers, pas vraiment le scénario qu’on attendait pour le dénouement de cette FedEx Cup 2012. Si le Nord-Irlandais s’est montré un peu plus tranchant que la veille avec ses fers (78% de greens), le Tigre lui, s’est noyé sur le parcours d’Atlanta. Seul éclair dans sa journée, une sortie de bunker sur une balle « pluguée » au 3, le reste ? Quatre bogeys et un double qui le conduisent à rendre une carte de 73, sa plus mauvaise à East Lake depuis 14 ans.

 

Justin Rose toujours là

 

Co-leader la veille avec Woods, Justin Rose confirme lui ses bonnes dispositions avec notamment quatre birdies sur le retour pour un -6 sur l’ensemble de la semaine. Deux belles journées qui ne lui valent « que » la deuxième place car une tempête chauve s’est abattue sur le parcours géorgien. Jim Furyk , 42 ans, nous a joué la même partition que Louis Oosthuizen au Deutsche Bank. Dix premiers trous joués en -7, avant un léger refroidissement pour au final rendre une carte de 64 (-6).

La démonstration de Jim Furyk est en tout cas la meilleure réponse à ceux qui rabâchent que  l’homme aux 16 victoires dans sa carrière est le seul membre de l’équipe US de Ryder Cup à n’avoir pas gagné cette année : « Je n’ai pas à répondre aux critiques. Regarder juste comme je joue. Je ne suis pas le plus long, je suis même un des plus courts. Et si depuis 19 ans je prêtais attention aux critiques, je ne serais pas là aujourd’hui. Mes coéquipiers savent que je vais donner 110%. J’ai du cœur et je vais tout donner. Jamais je n’ai senti le besoin de me justifier ».

S’il s’impose à East Lake, le 28e joueur mondial effacerait en partie sa déception de l’US Open (4e). Pour ce qui est des 10m$, sa 1ère place provisoire dans ce tournoi est pour l’instant insuffisante. Si d’aventure les positions devaient se figées, c’est Rory McIlroy, 7e à l’heure actuelle, qui pourrait offrir une semaine de shopping à sa compagne Caroline Wozniacki.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

[box type= »download »] TEE TIMES ROUND 3 (+6 heures en France) 19h sur GOLF +[/box]

 


(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf