WGC Bridgestone – 2e tour : Garcia l’extraterrestre !!

Par le 2 août 2014
email
Print Friendly and PDF

-c- Mark Duncan Sergio Garcia

Sergio Garcia a joué le feu lors du 2e tour de ce WGC Bridgestone Invitational. Une carte de 61 qui lui permet d’égaler le record du parcours de Firestone et aussi de prendre la tête avec trois coups d’avance sur Justin Rose. Son premier succès en WGC lui tend les bras.

« C’est le meilleur round de ma vie, le genre de moments dont on aimerait qu’il dure à l’infini ». Encore sous le choc de ses 7 birdies consécutifs pour finir, Sergio Garcia a fait pleuvoir les records ce vendredi :

– 61 – Record du parcours égalé. Tiger Woods et José Maria Olazabal avaient également scoré 61, avant de remporter le tournoi le dimanche.
– 11 – Sergio Garcia a pris 11 fois 1-putt sur ses onze derniers trous. Pas mal surtout sur des greens qui roulent à 13 (4 mètres) avec respectivement des putts de 4m50, 7m50 et 6 mètres sur les 16,17 et 18.
– 27. Son 27 du retour égale le 2e meilleur total dans l’histoire du PGA Tour. Le record de 26 est la propriété de Corey Pavin en 2006 à Milwaukee.

Un scénario qui n’est pas sans rappelé sa « défaite » cette année au Travelers Championship. Son bourreau, Kevin Streelman avait alors fini avec sept birdies à la suite pour coiffer l’Espagnol (et KJ Choi) d’un coup.

Mais l’autre « défaite » qui lui a fait un bien fou, c’est sans doute son 66 joué le dimanche à Hoylake. Ce jour-là, l’attitude, le jeu, tout était au rendez-vous pour Sergio. Malheureusement pour lui, Rory McIlroy était intouchable.

McIlroy, le plus beau driving au monde depuis Woods 2000 ?

On pourrait d’ailleurs dire que les rôles se sont inversés lors de ce 2e tour. Sergio était extraterrestre et Rory « juste » époustouflant. 10/14 fairways avec une moyenne de 349 yards (320 mètres)…Les autres sont à peine à 300 yards. Avec les conditions soft annoncées ce week-end, la menace Rory pourrait se préciser s’il continue dans cette filière (il est à 4 coups).

Intercalés entre les deux hommes, on retrouve Justin Rose qui ne pointe qu’à 3 coups d’El Nino.

Woods se bagarre, Dubuisson se replace

Une bataille pour la victoire qui ne concerne déjà plus Tiger Woods, pourtant huit fois vainqueur sur le South Course de Firestone et repoussé à dix coups du joueur de Valence : « Ce n’est pas qu’au driving où j’ai des problèmes. J’ai mal putté, j’ai mal tapé la balle, j’ai fait beaucoup de choses mal à vrai dire. La seule bonne chose que je fais c’est de me battre, de m’accrocher ».

L’impression laissée au club house n’est pas si désastreuse (68 et 71 pour un total de -1, 25e). Etre si négatif après une carte correcte ? Qui sait si Tiger ne commence pas à se sentir mieux qu’il ne le dit ?

Victor Dubuisson, malgré deux bogeys sur le retour, a mieux scoré avec une carte dans le par. Pour une première à Firestone, le Cannois pointe à une correcte 44e place (+2) Alexander Lévy est juste derrière (+3).

En dehors du vainqueur et du finish de nos français, l’autre enjeu du week-end est la place de n°1 mondial. Un trône que pourrait retrouver Rory McIlroy en cas de victoire, à condition qu’Adam Scott ne finisse pas dans le Top 5 (actuellement 12e). L’autre prétendant, Henrik Stenson, 12e également, doit lui gagner et espérer que l’Australien finisse au-delà de la 40e place.

LEADERBOARD

(Credits Photos : Mark Duncan)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.