Woods membre du tour « européen » ?

Par le 12 octobre 2012
email
Print Friendly and PDF

Tiger Woods membre du Tour Européen, c’est en quelque sorte un poisson d’avril sans l’être.

En marge du tournoi qu’il dispute en Turquie cette semaine, l’ancien n°1 mondial a laissé entendre qu’il pourrait prendre sa carte sur le Tour Européen.

En effet, l’European Tour compte intégrer dans son giron la Ryder Cup, le Seve Trophy et…la Presidents Cup.  L’intégration de cette compétition, qui ne concerne pas les joueurs européens, vise clairement à stopper l’exode des meilleurs joueurs du monde vers le PGA Tour.

En 2000, le Tigre avait déjà songé à prendre sa carte sur le circuit européen. Le nombre de tournois de minimum était alors de 11. Depuis 2009, ce chiffre est passé à 13. Trop pour un joueur qui joue à plein temps aux Etats-Unis et qui est peu enclin à enchaîner les compétitions.

Même si les chances de voir Woods prendre sa carte sur l’European Tour existent, celles de le voir en Europe continentale en 2013 sont minimes.

 

Très peu de chances de voir Woods en France

 

En effet, avec quatre Majeurs, quatre WGC, la Presidents Cup , et quelques cachets bien ingurgités dans les Emirats et Tiger pourrait facilement arriver au compte.

Reste la fameuse obligation made in European Tour de devoir disputer un tournoi dans la Vieille Europe. Si Tiger s’y soustrait alors il pourrait bien se diriger vers Wentworth pour le Championnat de la PGA européenne.

Très attaché à la tradition britannique du jeu de golf (« le plus prestigieux des tournois sera toujours The Open »), Woods verrait plutôt d’un bon œil le fait de disputer un tournoi haut de gamme qui fait face au Colonial, un tournoi du PGA Tour que l’Américain n’a pas disputé depuis 1997.

Le choix de Tiger s’orienterait plus vers Wentworth voire un tournoi de préparation à l’Open Britannique. L’Irish Open ou plus certainement le Scottish Open pourraient alors avoir les faveurs si jamais il décide de prendre sa carte sur le circuit Européen.

Un si d’autant plus hypothétique lorsque l’on prend en compte le nombre de tournois joués par l’actuel n°2 mondial. Depuis 2005, Woods n’a jamais joué plus de vingt tournois sur le PGA Tour. Or, en dessous de ce total, les règles de l’instance américaine n’autorisent que trois escapades hors des Etats-Unis.

Woods qui a plus besoin de son genou gauche que d’argent ne devrait a priori pas se risquer à cumuler d’autres  droits de jeu.

En gros, et c’est ce qui nous intéresse le plus, si vous voulez voir jouer Woods en France l’année prochaine, mieux vaut regarder du côté d’Evian.

A propos de Monsieurgolf