Matériel : Nike quitte le golf !!

Par le 5 août 2016
email
Print Friendly and PDF

Après Adidas en mai, Nike a annoncé à son tour vouloir stopper sa production de matériel de golf (clubs, sacs et balles) pour se recentrer sur le textile et les chaussures. Une décision qui n’a rien d’une surprise tant le marché du matériel est morose depuis deux ans.

-c- getty Tiger Woods

15 ans quasiment jour pour jour après sa première victoire sur le Tour*, Nike a annoncé par la voix de son patron Trevor Edwards vouloir opérer un recentrage de son activité comme on dit dans le jargon : « Nous sommes tournés vers l’objectif de devenir le leader incontesté du textile et de la chaussure de golf (…) Nous y arriverons en investissant dans la recherche pour servir nos athlètes et pour offrir une croissance durable à la division golf de Nike ».

Cette même division est en effet le mauvais élève de la marque à la virgule avec une chute des ventes de 8,2% sur le dernier exercice. Une chute amorcée depuis 2013 (en gros depuis que Tiger Woods a mis genou à terre au Barclays…). Une année 2013 qui correspond aussi avec la signature en janvier du super contrat de 200m$ sur 10 ans avec Rory McIlroy. Des investissement colossaux qui viennent donc d’être rattrapés par la logique économique.

Quels clubs pour les stars ?

Si les joueurs amateurs pourront tranquillement se rééquipier sur le site de MonsieurGolfquid des joueurs pros en contrat avec la firme Américaine : « Aucune échéance n’est établie » selon Mark Steinberg, agent de Tiger Woods. Même son de cloche chez la marque car, de source bien informée,  chaque joueur possède un contrat bien spécifique avec Nike Golf. Une chose est sûre, la règle du 100% Nike de la tête au pied jusqu’au sac et à la balle n’aura plus cours.

Que va faire Tiger qui était chez Titleist avant de signer chez Nike en 1996 ? Même chose pour McIlroy, Michelle Wie, Suzann Pettersen, Brooks Koepka etc.

Callaway et PXG se frottent les mains….mouais

A première vue, les retraits conjugués des marques TaylorMade et des clubs Nike sonnent comme une bonne nouvelle pour les acteurs historiques que sont Ping et surtout Callaway.

Dernière venue sur ce marché, la marque PXG pourrait bien récupérer quelques joueurs sous contrats après une première offensive l’année dernière (Billy Horschel, Zach Johnson, Ryan Moore, Cristie Kerr, Gerina Piller…). « Dans l’heure qui a suivi cette annonce, j’ai eu 30 appels de personnes liées à Nike Golf » a d’ailleurs commenté Bob Parsons, l’excentrique milliardaire créateur de la marque fin 2014.

Ces deux retraits coup sur coup sont également signe que la croissance du marché du golf n’est pas aussi exponentielle qu’attendue. Les marchés matures comme l’Europe continentale et les Etats-Unis stagnent voire perdent des golfeurs tandis que les marchés émergent tardent à y venir en raison du contexte économique global.

Après le triste spectacle donné par la cascade de forfaits aux JO de la part des meilleurs joueurs du monde, cette annonce est un nouveau coup porté à notre sport adoré.

Heureusement Donald Trump n’a pas encore défié Barack Obama pour jouer la présidentielle sur un parcours (ah si ça aussi…).

Bon allez ce week-end il fait beau, on oublie tout ça, on fait tourner la machine et on sort faire des grattes et des birdies, on mange tous au club house et on se repasse le dernier tour Stenson Vs. Mickelson à The Open…

*David Duval a été le premier joueur à s’imposer avec des clubs Nike (The Open 2001)

(Credits photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *