Adam Scott et Steve Williams : C’est fini !

Par le 17 septembre 2014
email
Print Friendly and PDF

-c- Getty Adam Scott Steve Williams

 

C’est officiel, Steve Williams n’est plus le caddy d’Adam Scott. A 50 ans, le Néo-Zélandais souhaite passer plus de temps chez lui en Nouvelle-Zélande. Le sac de l’actuel n°2 mondial est donc à prendre.

Il l’avait annoncé en début d’année, cette saison 2013-2014 sera sa dernière en tant que cadet à plein temps.

Fidèle à son image, Steve Williams a tenu parole mettant ainsi fin à un fructueux partenariat de 3 ans.

Le couple s’était à l’origine formé à l’été 2011 juste après le renvoi de Williams par Tiger Woods. Ce dernier ne lui ayant pas pardonné les piges du Néo-Zélandais auprès de Scott tandis qu’il était blessé.

Quelques semaines après, Adam Scott avait remporté le WGC Bridgestone Invitational à Akron. Steve Williams avait à l’époque déclaré en guise de pied de nez « que cette victoire était la plus belle de sa carrière».

Un Masters et une place de n°1 mondial

Réciproquement, la présence de Williams à ses côtés a incontestablement permis à Adam Scott de franchir un palier (voir encadré).

Le point culminant de cette relation étant bien sûr ce putt sur le 10 lors du 2e trou de playoff au Masters 2013. Steve Williams avait ainsi « imposé » sa lecture à Adam Scott, lequel s’était exécuté pour enfin remporter son 1er Majeur.

Cette année, l’Australien de 34 ans n’a terminé qu’une seule fois au-delà du Top 25. Une régularité qui lui a permis en mai dernier de détrôner Tiger Woods de la place de n°1 mondial.

Si Adam Scott a encore faim, ce n’est peut-être plus le cas de Steve Williams qui écume les parcours depuis plus de 30 ans aux côtés des plus grands (Greg Norman, Raymond Floyd, Tiger Woods…)

Une séparation à l’amiable

« Après en avoir parlé à Adam, il m’est apparu évident que mon calendrier n’allait pas être compatible avec celui d’Adam. Nous avons donc décidé de nous séparer ».

Une déclaration en ligne avec celle d’Adam Scott : « Nos priorités sont différentes à présent. Steve a fait partie de mon équipe à une période de ma vie où j’ai atteint certains objectifs de ma vie de golfeur. Sa dévotion et son professionnalisme sont sans faille, son amitié l’est aussi ».

Pour Williams, cette sortie est autrement plus élégante que celle qu’il avait connu avec Tiger. A 50 ans, il n’exclut cependant pas de prendre un sac à mi-temps. L’autre partie de son temps sera sans doute consacré à sa passion des voitures de courses.

Du côté d’Adam Scott, cette séparation est un vrai test comme le sera d’ailleurs l’interdiction du 3e point d’ancrage dans un peu plus d’un an.

Intéressant de voir comment l’un des plus beaux swings du monde va affronter ces changements.

Bilan de la collaboration Adam Scott – Steve Williams

– 4 victoires : WGC Bridgestone Invitational 2011, Masters 2013, Barclays 2013, Colonial 2014

– Majeurs : 15 Majeurs – 8 Top 10 – 12 Top 15 – 1 cut raté

(Credits photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.