Augusta dans un sale état

Par le 5 avril 2012
email
Print Friendly and PDF

La météo capricieuse ces derniers jours a copieusement entaché le déroulement du « Par 3 contest » hier. Les précipitations tombées ces trois derniers jours ont véritablement transformé le parcours au point qu’on pourrait assister selon Phil Mickelson « à un festival de birdies ».

La réputation d’Augusta National est avant tout construite sur sa difficulté. Bien que généreux, les fairways sont bordés d’arbres en tout genre, la longueur est sans commune mesure avec les parcours du circuit (7500 yards avec des Par 3 relativement « courts ») mais surtout des greens tambours dotés de pentes abruptes d’une vitesse incroyable. C’est ce dernier point qui fait croire à Mickelson que le scénario de la semaine devrait ressembler à du « target golf« .

« Après ce qui est tombé, je risque de revoir complètement la stratégie de jeu que je comptais mettre en place. Les greens sont tendres et ils pitchent, je ne dis pas qu’ils sont lents mais ce n’est pas le parcours d’Augusta que l’on connait. Le fait que le parcours soit imbibé d’eau transforme le jeu et l’expérience d’avoir joué ce parcours par le passé devient anecdotique tant cela transforme le jeu autour des greens ».

D’autant que la météo très humide de ces derniers jours (près de 4cm de précipitation dans la nuit de mardi) devrait rester stationnée au dessus de la Géorgie jusque vendredi. Les risques de pluie sont réels pour les deux premiers tours, le jeu pourrait même être interrompu en fin d’après midi car la probabilité d’orages n’est pas à exclure. Tout devrait rentrer dans l’ordre pour le weekend.

Les joueurs pourraient nettoyer et placer la balle d'après certains officiels

Les joueurs pourraient nettoyer et placer la balle d'après certains officiels

L’état inhabituel du parcours pourrait conduire les commissaires à autoriser une règle exceptionnelle (relever, nettoyer et placer sa balle  sur le fairway) certaines zones étant devenues franchement boueuse comme en témoignait hier Tiger Woods. « J’ai joué 9 trous avec Freddie (COuples) et Sean (O’Hair), j’ai tapé sept drives et j’ai retrouvé ces sept balles pleines de boue ».

Pour le spectacle, c’est plutôt une bonne nouvelle car les fairways roulant peu, on devrait assister à un festival de drive. Évidemment, l’état boueux des fairways ne sied pas à tous les styles et les joueurs les plus courts seront clairement désavantagés, à commencer par le numéro 1 mondial Luke Donald « J’ai toujours aimé jouer Augusta par temps sec et avec des greens très rapides. Avec les fairways détrempés, nous n’aurons que très peu de roule sur les mises en jeu, vous vous doutez bien que j’aurai préféré une semaine un peu plus sèche… »

[box type= »download »] Site officiel du Masters[/box]

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.