Tiger Woods encore blessé ?

Par le 25 août 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- getty Tiger WoodsMalgré son encourageante 10e place au Wyndham Championship, Tiger Woods semble traîner derrière deux problèmes qui pourrait stopper voire annuler sa progression : Son chipping et son physique.

Pour la 4e fois sur les six dernières années Tiger Woods va conclure une saison sans victoire. Un fait qui ne s’était jamais produit de 1996 à 2009.

Le niveau global du PGA Tour, les blessures, les changements de swing, toutes les raisons ont déjà été analysées voire sur-analysées.

Une chose est sûre, malgré ce retour dans le monde réel, le Tigre continue de fasciner (+200% sur les audiences télé sur le Wyndham Championship par rapport à l’année dernière).

Malgré sa 10e place, Woods rate sa qualification pour les playoffs FedEx Cup…et aura une longue intersaison pour travailler les boulets qu’il traîne sur le chemin de son retour.

1er problème : Le Chipping

Même s’il a ouvert son tournoi sur un « lob shot » rentré, le petit jeu demeure le gros point faible du Tiger version Chris Como.

L’ancien n°1 l’a dit à de nombreuses reprises « (il) doit d’adapter à cette nouvelle manière de releaser le club avec ce nouveau swing »….le cinquième qu’il expérimente dans sa carrière.

Sans rentrer dans les détails techniques, cette faiblesse est évidente sur les lies un peu sec comme sur le trou n°11 du parcours de Greensboro ponctué par un triple bogey.

Hero World Challenge 2014, Phoenix 2015, Memorial 2015….tous ces tournois où l’ancien n°1 s’est montré incroyablement fébrile au chipping font nous poser LA question : Tiger Woods souffre t-il de yips au chipping ?

Brandel Chamblee, analyste vedette de Golf Channel aux Etats-Unis estime que oui. Il rajoute qu’il n’a « jamais vu aucun joueur en guérir ».

Même si ce consultant ne porte pas Tiger dans son cœur, on peut tout de même se poser la question, surtout lorsque l’on voit Tiger prendre le putter là où il aurait chippé il y a quelques années.

2e problème : Le Physique

Dimanche, on l’a vu une nouvelle fois porter sa main derrière son dos après un coup. « Ce n’est pas mon dos qui me faisaient mal, c’était ma hanche (…) une douleur que j’ai ressenti jusqu’au 18 ».

Le genou, le dos et maintenant la hanche. A 39 ans, la carrière du Tigre ressemble de plus en plus à une partie de Docteur Maboul.

Alors que l’on prédisait, à juste titre, un swing plus doux sous Chris Como, il reste difficile d’évaluer la charge d’entraînement supportable pour le premier athlète de l’histoire du golf.

Difficile pour Tiger de rattraper le wagon des Jordan Spieth et Rory McIlroy si le corps ne suit pas.

Reste ensuite la part d’irrationnel propre au golf. Davis Love III l’a encore montré dimanche, lui qui arrivait à peine à marcher au mois de juillet après sa blessure au pied.

Alors si mentalement Tiger est un monstre, il est aussi un businessman qui a de nombreuses obligations pendant l’intersaison (en Asie notamment).

Pas sûr aujourd’hui qu’il puisse à la fois contenter l’empire qu’il a créé et satisfaire ses envies de retrouver le plus haut niveau.

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.